Quand j’ai découvert ce qu’être un Zebre veut dire…

Au cours d’une discussion sur un groupe Facebook parlant de développement personnel, une des membres m’interpelle en me disant:

«  Tu sais que tu as tout à fait le profil d’un Zèbre, ou HP (Haut Potentiel) : trop empathique, trop gentille, des centres d’intérêt différents, des difficultés avec les relations superficielles, penser aux autres avant soi, une pensée arborescente…Vulgairement, c’est être surdoué, quoi… Sauf que ce terme ne reflète pas du tout comment on se sent (pas du tout surdoué!). C’est un fonctionnement cognitif différent, une pensée par liens (arborescente) et une hypersensibilité (aucun filtre sensoriel, tu traites tous les stimulis fortement, sans pouvoir les inhiber) avec une bonne empathie (neurones miroirs amplifiés)…Je te conseille le livre « Je pense trop » de Christel Petitcollin« 

Cette remarque éveille toute ma curiosité…

Tout ce qui vient d’être énoncé me correspond complétement, et pour la recommandation de lecture également car je réfléchis en permanence, je me fatigue moi-même d’ailleurs, je dis souvent que j’aimerais trouver le bouton STOP pour arrêter mon cerveau par moment. Comment en si peu d’échange une personne que je ne connais pas peut elle si bien décrire ce que je ressens ?

Ni une ni deux, je me procure le livre, et à peine quelques pages lues j’ai l’impression de vivre une révélation tellement je me reconnais. Je reviens donc vers  Sophie pour lui témoigner toute ma gratitude. Elle m’explique qu’elle a elle même été diagnostiquée et qu’à présent elle flaire ces profils tout de suite.

J’ai bien sur mis à profit mon bullet journal pour en faire deux pages sur le sujet :

  • Une page pour décrire le fonctionnement intellectuel (besoin de stimulation, besoin de comprendre…)
  • Une page pour décrire le fonctionnement émotionnel (besoin de cadre, hyperesthésie, sens de la justice…)

 

Depuis cette découverte il y a un an, je n’ai pas osé aborder le sujet avec un professionnel, je trouvais un peu impertinent de ma part d’aller voir un spécialiste en posant des questions sur le diagnostic qu’il pourrait poser sur moi.

Malgré tout, je suis depuis un an l’actualité de l’association ToulouZebre qui est un lieu d’informations et de soutien pour les personnes ayant un profil à Haut Potentiel, personne que l’on surnomme également Zèbre (d’où le nom de l’association).

Le terme « zèbre’ a été trouvé au début des années 2000 par la psychologue française Jeanne SIAUD-FACCHIN, spécialiste du surdouement, dans l’objectif d’adoucir la manière d’envisager ces personnes.

Un an est passé donc, et je me suis enfin décidé à partager mes questions sur le sujet car l’association propose un groupe de parole « Si J’étais un Zèbre ? » le 9 septembre prochain, pour les personnes comme moi qui se pose des questions sur le sujet.

J’ai pris mon courage  à deux mains et j’ai contacté l’association pour savoir si j’avais bien ma place dans ce groupe de parole – foutu « sentiment d’imposture »  – Fabienne la fondatrice de l’association a été très rassurante avec moi et m’a permis de confirmer ma participation.

Je reviendrais vers vous avec un nouvel article pour vous raconter l’expérience de ce RDV.

En attendant, n’hésitez pas à faire part de vos témoignages si vous aussi vous êtes en questionnement ou bien pour faire part de votre expérience sur le sujet.

 

 

 

Publicités

11 réflexions sur “Quand j’ai découvert ce qu’être un Zebre veut dire…

  1. Bonjour,

    Je suis tombée par hasard sur votre article par le biais d’une groupe Facebook et j’ai été totalement intrigué par celui-ci. Je ne sais pas si je suis un zèbre mais d’après les premières lignes que vous avez écris, j’ai l’impression de me retrouver dedans. Je suis hypersensible (du genre à pleurer pendant 10 minutes devant un film ou un dessin animé), je suis trop empathique (au point où quand un proche est triste, je le suis totalement), je réfléchis tellement des fois que j’ai l’impression que mon cerveau va exploser… Et aussi, je suis trop gentille (et je me fais marcher dessus accessoirement également). Etant Hypothyroïdique, j’ai toujours pensée que c’était lié à ma maladie (puisque l’hypersensiblité est un facteur lié à celle-ci) mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas que ça…. Enfin bref, merci d’avoir écrit cet article, je vais me renseigner sur ce livre dont vous faîtes mention 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Arf, je suis déçue de ne pas pouvoir agrandir les pages de ton bullet, j’aurai aimé lire tes synthèses 🙂
    Je suis « tombée » sur le livre « trop intelligent pour être heureux » en décembre 2015, et ce fut une double claque dans la figure, avec les larmes qui vont bien. Non seulement je me suis reconnue, pages après pages, mais j’ai aussi reconnu le portrait de mon conjoint. Et soudainement, notre couple a pris tout son sens, j’ai compris pourquoi nous étions aussi différents, « anormaux », en total décalage avec la plupart des gen.te.s que nous côtoyions, pourquoi notre façon de vivre, de fonctionnement nous semblait tout à fait normale quand pour les autres, elle semblait totalement décalée.
    Je me suis rendue compte aussi que les gen.te.s que je sentais « différent.e.s » s’avéraient aussi avoir des rayures.
    Bien sûr, il faudrait que nous nous fassions tester mais le prix (financier) pour obtenir une confirmation est bien trop élevé.
    Bref, désolée pour ce déballage, ça m’arrive pas souvent pourtant.
    J’ai hate de lire après ton rendez vous 🙂 Belle journée!

    Aimé par 1 personne

    • J’ai pu les agrandir et les enregistrer si ça te dit Laurine.
      Avec ton accord Julie je peux les lui transmettre.

      Un grand merci à toi. Je ne veux toujours pas l’admettre; un jour peut-être?

      Aimé par 1 personne

      • Oh la vache, Laurine, incroyable! Même parcours. J’ai commencé à avoir des doutes sur mon fils, puis mon conjoint et un jour j’ai cru comprendre que j’en étais aussi, mais le complexe de l’imposteur est gigantesque et pas prêt à me lâcher.
        Seuls, nous sommes seuls, mal aimés du voisinage avec qui nous ne nous comprenons vraiment pas.
        Une joie de vivre intense, pas toujours facile trois zèbres qui vivent ensemble.
        Il a fallu déscolariser le petit zèbre qui souffrait trop de déborder des belles cases de l’éducation nationale. (La chance, si j’avais pu, mais non, en bonne suradaptée, je n’ai pas fait de vagues à l’époque…)
        Enfin mes copines, peu nombreuses mais aux nombreuses rayures, dont la personne que tu cités dans ton article Julie et qui m’a donné le lien de ton article.
        Bref, (je ne sais pas faire bref et je vais dans tous les sens, je fais même souffrir mon mac: ordre, contre ordre, ordre inverse…)
        Tout ça pour dire qu’en bonne reproductrice (gestion mentale) j’ai reproduit tes schémas Julie et je les adaptés. Ils sont parfaits.
        Un grand Merci!

        Aimé par 2 people

      •  » (La chance, si j’avais pu, mais non, en bonne suradaptée, je n’ai pas fait de vagues à l’époque…) » et là c’est moi qui me reconnais !
        J’ai l’impression qu’à partir du moment où on comprend ce que l’on est, qu’on a passé notre vie à être une fausse personne à reproduire le fonctionnement des autres et s’adapter à elleux, à partir du moment où on prend conscience de tout ça, c’est presque impossible de continuer à fonctionner de cette manière, ça me semble être un effort surhumain qui épuise et n’apporte rien de positif finalement.

        J'aime

    • Merci pour ton témoignage qui est en pleine concordance avec mon sentiment du moment, le décalage de ma vie avec les gens normés, je suis souvent une bete curieuse. Je note le livre dont tu parles pour le mettre dans ma PAL. Je ne suis pas sure non plus d’aller jusqu’au test apres mon rdv. Si j’arrive à mieux me connaître ca sera déjà une étape pour envisager la vie plus sereinement

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s