Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une…

Ce livre est arrivé dans ma vie au bon moment (mais je ne le savais pas encore), tout comme l’arrivée de Claude dans la vie de Camille dans l’histoire. Je l’ai lu pour la première fois en mai 2016, je venais tout juste de faire la découverte du bullet journal et mon « burn out » était en train de s’installer insidieusement sans que je ne m’en rende compte.

Ce livre nous apprend l’art d’être « routinologue ». Métier merveilleux que j’ai envie d’exercer au moins une fois dans ma vie quand je serais « grande ». Pourquoi ? Parce qu’il explique tous les principes pour lutter contre la « routinite aiguë » dont souffre beaucoup trop de gens. Je suis sure que, tout comme moi,  vous connaissez une ou des personnes dans votre entourage qui ont une baisse de motivation, qui font preuve de morosité chronique, qui ont des difficultés pour être heureuses… Lire la suite

Le conflit, la femme et la mère – Élisabeth Badinter

LE CONFLIT-exe.indd, page 1 @ PreflightCe livre m’a été conseillé par une collègue de boulot suite à notre participation à un séminaire sur l’émancipation de la femme où à la sortie elle me dit : « tu sais moi je ne crois pas du tout à l’instinct maternel, je suis d’accord avec Élisabeth Badinter. Si tu veux je te prête son livre pour en savoir plus »

Lire la suite

Bien vivre ma première thérapie avec mon Bullet Journal

Cela fait longtemps que je me disais que voir une psy ne serait pas une mauvaise idée. J’avais l’impression de transporter de vieux démons avec moi qui avec le temps sont devenus de vieux amis. Refusant d’apparaitre comme une victime ou malheureuse, j’ai toujours foncé dans la vie sans vouloir m’apitoyer. Je suis du genre à être l’amie de confiance, toujours au petit soin de son entourage , disponible de jour comme de nuit pour les moments de détresse et qui anticipe les besoins de tout le monde. Et quand je ne m’occupe pas de mes proches, je m’occupe des autres par le biais d’activités benevoles où je me surinvestis (oui oui, pourquoi se contenter d’être simple bénévole ponctuelle, non, non, je suis du genre pro-active, membre du bureau) Et bien sur, vous ne serez pas surpris si je vous dis que je suis une workalcoholic, le genre de fille qui ne dit jamais non à ses collègues, toujours prête à développer de nouveaux projets, tellement passionnée et investie par des valeurs à défendre qu’elle s’épuise sans s’en rendre compte . Voici un résumé du parfait cocktail pour conduire à un épuisement total et se perdre totalement de vue.

En aout 2016, j’en étais arrivé au point où j’avais tellement tiré sur la corde avec mes mauvaises habitudes qu’elle a bien failli craquer sans jamais pourvoir être réparée.

Pour la première fois de ma vie,  j’avais du mal à tout gérer et j’avais l’impression d’être face à mes propres limites. J’ai ressenti une grande frustration de ne plus être capable de tout gérer (mon activité bénévole, la santé de maman, la vie au travail, l’entretien de la maison…) Tout me paraissait devenir une montagne insurmontable. Les larmes n’étaient jamais très loin.

J’ai donc pris mon bullet pour écrire pourquoi je voulais enfin consulter : Lire la suite

Le Why Café

why-cafe

Depuis peu je me suis lancée dans la lecture d’ouvrages sur le développement personnel, je suis en train de me constituer une bibliothèque idéale et inspirante dans ce domaine. J’ai utilisé le site Babelio pour réaliser mes recherches et j’ai découvert l’existence du « Why Cafe » de John P. Strelecky. J’ai retrouvé une référence à ce livre dans un blog que je suis depuis peu « Julie Lit au Lit« , cela a fini de me convaincre que cela en valait la peine.

Je l’ai tout de suite mis dans ma PAL (Pile à Lire), c’est un livre facile à lire, je l’ai lu au cours d’une journée bien remplie.

On peut dire que j’ai découvert ce livre au bon moment, dans une phase de ma vie où je suis en quête de sens et dans une phase de transition, « à la croisée des chemins » . Et je vous mets en garde, si ce livre vous inspire assurez-vous de le lire dans un moment de votre vie où vous êtes prêts à vous remettre en question. Lire la suite

Développer le négatif pour en tirer le positif

La nostalgie camarade

Cet article est ma participation pour le défi photo lancé par le café des blogueuses sur le thème de la nostalgie. J’avoue avoir eu du mal à trouver quelles photos j’allais utiliser car mes souvenirs sont loin du lieu où je suis expatriée. J’ai persévéré car ce thème me parle particulièrement. 
J’aime savourer les moments nostalgiques qui évoquent des souvenirs comme une madeleine de Proust, vous savez ceux qui Lire la suite